Compte-rendu - AS 470

CIP 2017 à Marseillan

UN PETIT CHANGEMENT DE PRESSION!

dernier bord au largue 

Tout d’abord pour ceux qui ne connaissent pas, Marseillan est situé entre Agde et Sète en bordure de Méditerranée. Le plan d’eau est sur un lac ouvert à la mer qui s’appelle l’Etang de Thau. Les particularités de ce plan d’eau sont que la profondeur ne dépasse pas 2 mètres et le bassin mesure 4km de large sur environ 18km de long. Au passage on y cultive des huîtres. Au printemps la région est bien connue pour des coups de vent comme laTramontane qui peut monter à plus de 25nds, mais l’avantage de l’étang par rapport à la haute mer est que l’eau reste – relativement - très plate. On se souvient tous des vagues importantes au Cap d’Agde ou aux Sablettes (quand le vent se lève le retour à la plage ou l’entrée dans le port est assez sportif, pour le moindre).

Coupe Viking 2016 - Petit compte rendu

Petit CR du Havre par notre "chouchou" chti.

Désolé du retard, je pensais que BEL 7 nous ferait le premier CR en flamand! Ceci dit, ils sont vraiment bons les De Meester, il va falloir s'habituer à les voir sur le podium et à la langue (je connais un bon traducteur).

Sinon le Havre c'est toujours sea, s.. and sun,... du vent, du soleil, des vagues et du couraaaaant!

Un moment, j'ai cru voir une lueur de doute dans le regard de Bernard (vite dissipée !).

Les deux Adrien ne doutent pas, eux. Ils gagnent toutes les manches avec leur bateau primocup. Merci Gidas, Bob, Manu et tous ceux qui oeuvrent pour cette belle opération qui booste bien la série (17 bateaux, série la plus nombreuse).

Il y avait même Camille Lecointre sur l'eau! Ah non?... Pardon! on me dit que c'était Gildas avec une voile FRA 9... ouais, bon, c'est pareil.

Encore une belle régate organisée de mains de maître par Marjolaine et Clément toujours au taquet (facile!) sur l'eau comme à terre.

Merci à tous! Vive les Vikings! A l'année prochaine! Chouchou - FRA 2712.

CoupeViking 2016 Resultats

CR coupe Viking 2017

COUPE VIKING 2017

Cette année la coupe Viking était la régate à ne pas manquer.

En effet la ville fêtant ses 500 ans, elle nous ouvrait les portes de nombreuses expos la journée, et de nombreux concert le soir… En résumé, on ne s’ennuie pas au Havre.

Enfin sauf le samedi…Car pour revenir au sujet, nous étions au Havre pour naviguer, et la première journée de cette coupe viking fut riche en soleil mais pas en vent. Nous avons passé l’après midi sur l’eau avec de temps en temps quelques espoir en voyant le comité bouger d’un coup de l’autre coté du plan d’eau. Mais non, nous ne courrons pas de manche.

Ps : cela fait deux ans de suite qu’on se fait tracter pour rentrer à terre…. !!!!

Le dimanche fut bien plus riche en activité…En effet, 5 manches de courues. Heu…4 !!! Disons plutôt que le comité de course nous a offert une manche de chauffe, plutôt sympa. C’était comme des qualifs !!!

Du coup nous partons gonflés à bloc et prêts à en découdre suite à une manche de 2 qui ne comptera pas au classement.

Top départ, c’est parti pour 4 manches à suivre dans un vent nous permettant de nous établir au trapèze au près, et de ne pas trop fermer les angles au vent arrière, en gros, pour nous il ne fallait pas moins… Deux équipages nous ont donné du fil à retordre, Bernard BOIME qu’on ne présente plus, et qui par chance ne naviguait pas avec son équipier habituel, cela nous a permis de nous offrir une manche de 1 !!! Mais les grands champions de cette coupe Viking étaient bien nos amis belges Marc et Thibaud DE MEESTER. Bravo à eux !!!

Pour finir un petit mot sur le traditionnel barbecue du samedi soir, avec son concert, avec ses bières (esprits Viking oblige) tout ça sur la terrasse du club. Moment convivial permettant d’échanger et aussi de découvrir les nouveaux et nouvelles arrivants de la classe !!

Vive le 470 !!!  

Maxence Ferrand - FRA2752

Les résultats complets

GPA 2016: le CR des "Primo"

PETIT COMPTE RENDU DE MAUBUISSON par Maxence et François

Egareg JAOUEN nous avait prévenu à l’avance: il ferait beau et le vent serait faible…

Et bien, il faut toujours faire confiance aux bretons lorsqu’il s’agit de prévisions météo.

Mont Saint Michel 2017 - Maman, les p'tits bateaux ont-ils des jambes ?

vincentbrisard 20170526 080530Maman, les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ? 
Mais oui, mon gros bêta, s'ils n'en avaient pas, ils ne marcheraient pas ! 
Maman, les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes ? 
Mais oui, mon gros bêta, s'ils n'en avaient pas, ils ne planeraient pas ! 

Comment résumer en quelques mots tout la magie d'un grand week-end de navigations ? La tâche est rude et c'est l'une des raisons qui vous ont obligé à patienter presqu'un mois avant de lire ce compte-rendu. 

Les retours des participants vont m'aider à retranscrire ce que l'on a vécu. 

Si l'on veut résumer de manière laconique, on pourrait tout simplement dire que : la météo fut exceptionnelle avec du vent d'Est chaud qui nous permettait de sortir au trapèze, de planer sur une eau plate. Au gré des marées, ce pont de l'Ascension nous a permis d'enchaîner deux sorties par jour : une sortie matinale (parfois très matinale) et une sortie en soirée. 

Mont Saint Michel 2017 - Un p'tit tour et puis s'en vont !

vincentbrisard 20170526 073317Le compte-rendu précédent a volontairement fait l'impasse sur le clou du spectacle ! 

Après des travaux colossaux, le Mont Saint Michel a retrouvé un semblant de statut insulaire : le temps de quelques grandes marées hautes, l'accès n'est plus possible sans se mouiller les pieds. 

Il n'en faut pas plus pour susciter quelque bonne idée de balade : la baie est vaste et vierge de tout caillou menaçant pour nos dérives. Le jeu des courants peut être un bon partenaire si la météo est de la partie. 

Voilà donc une base de départ : et si nous faisions le tour du Mont Saint Michel avec nos dériveurs ? Un 470 ne cale pas très profond si on lève la dérive et le safran : les mouettes ont le temps d'avoir pied avant qu'on s'arrête ! 

Open de la Mirabelle 2017

La 9ème édition du Championnat de France 470 - Open de la Mirabelle s'est achevée lundi (et comme tous les ans) sous le magnifique soleil Meusien.... Toujours un grand moment pour tous les amateurs de notre classe. Il y a du niveau, mais il y a aussi beaucoup de convivialité et d'amitié. >

Et le lieu est magique. Calme, nature... Ballader à la nuit au bord du lac à écouter grenouilles et canards en tous genres est un grand moment. Nombreux par contre seront ceux qui se rappelleront longtemps les "grattages" dus aux poils urtiquants des chenilles processionaires de cette année! Ah les vacheries...>

5 courses disputées sur les 3 jours avec toutes les conditions météo : une jolie brise le samedi après-midi qui a permis de lancer trois courses sous le soleil, puis deux courses le dimanche matin dans un froid polaire et un Lac de Madine couvert d’une belle brume de chaleur (qui a fait la joie des photographes), et une tentative de parcours côtier l’après-midi annulée faute de vent; le peu qui en restait s'établissant à 180° d'écart selon qu'on était d'un coté ou de l'autre du plan d'eau!

OPEN DE LA SOIE 2017

Avalés les casse croûte, attachés les bateaux,
Il n'était pas si tôt, quand nous primes la route
Nous étions bien joyeux, sous ce soleil radieux
En route vers Lyon Meyzieu, que demander de mieux?

Une nouvelle remorque double, était de ce voyage
Montures et équipages, quittaient Paris sans trouble
Soudain un drôle de bruit, un drôle de vibration,
Capta notre attention, et l'inquiétude nous prit

Fort opportunément, à peine surgi le doute,
Nous mimes le clignotant, vers une aire d'autoroute

C'est ainsi que nous vîmes, de nos yeux effarés,
Tout proche de l'abîme, une roue allait s'barrer

Un routier polonais, nous prêta une clé
Sitôt tout resserré, notre convoi repartait

C'est donc franchement bien tard, qu'on arriva enfin
On avait super faim, et rêvions d'un plumard

Mais tout bon scénario, à ses rebondissements,
Pour nous point de resto, rien à s'mettre sous la dent

Était-ce par pitié, pour nos airs affamés
Que Matthieu et Agnès, nous ont donc invités?

Un plat de pâtes chez eux, un accueil amical
Nous étions bien heureux, d'ainsi casser la dalle

Le lendemain contents, nous étions reposés
Ravis de retrouver, tant d'autres concurrents

 
Le vent était léger, instable en direction
Et la moindre risée, requérait l'attention
En cette première journée, plusieurs manches furent lancées
Chacune eut ses vainqueurs, cela fait chaud au coeur

Rien ne s'est passé comme prévu

DSC01617Quelques jours avant la régate on scrutait les prévisions météo qui annonçaient un week-end humide avec une depression venant de l’ouest. A fur et a mesure que le week-end approchait la fameuse depression s’est ralenti et une haute pression s’est installé sur le l’Ile-de-France. Alors au début on avait imaginé naviguer sous la pluie (pas super motivant) et plus tard pas sur de pouvoir naviguer faute de vent (encore moins motivant). Peu convaincus, on a quand même fait le déplacement et bien nous a fait car finalement on a pu courir deux manches samedi après-midi sous le soleil avec un vent NE mollissant et dimanche en tout début d’après-midi nous avons pu enchainer trois manches avec un vent ONO variable de 5 à 12 noeuds.

En gréant les bateaux le samedi matin on guette l’arrivée des 470 pour savoir si nous allions arriver au fameux quota de 10 pour avoir droit à un classement par série. Les 505 et Finn sont assez nombreux et on s’interroge comment intégrer les 3 Fireball. A priori on allait être juste assez nombreux malgré une régate à Choisy et l’absence de plusieurs habitués. Mais mauvaise nouvelle un de nos équipages Primo appel pour prévenir qu’il doit faire demi-tour suite à un problème de roulements sur sa remorque. On se regroupe alors avec les Fireball et notre régate sera classé en IND.